Exposition N°5 de Chanel au Palais de Tokyo

« Pour être irremplaçable, il faut être différente » disait Mademoiselle Chanel.

J’ouvre une parenthèse pour laisser entrer un effluve mythique sur mon blog : celui du N°5 de Chanel. Souvent considéré à tort comme « vieillot », ce parfum fait pourtant partie de notre patrimoine français et il s’en dégage comme une signature intemporelle typiquement parisienne, à travers le monde. Dans les années 1920, Gabrielle Chanel désirait pour elle, un parfum spécialement créé et composé, un parfum « artificiel », ce qui à l’époque était totalement novateur. Cette exposition plonge littéralement nos sens au cœur même des inspirations de Gabrielle « Coco » Chanel. On y découvre entre autres, l’origine du monogramme CC inspiré d’un vitrail, le lien entre le dadaïsme et la typographie Chanel, ainsi que les lieux de prédilections de Gabrielle, son rapport à l’art, aux mouvements d’avant-garde de l’époque, les hommages de ses nombreux amis artistes etc. L’exposition se termine le 5 juin prochain.

Quand le Palais de Tokyo a vu le jour à Paris en 2002, je me souviens encore de mon enthousiasme à aller avec ma sœur à la rencontre de ce nouveau centre parisien totalement dédié à l’art contemporain international. Certes la Ville Lumière regorge de somptueux musées classiques nationaux, mais c’est en celui-ci que mon âme d’adolescente s’est nourri d’une abondante source d’inspirations et a gardé encore aujourd’hui, un souvenir et un lien particulier.

Cet édifice aux lignes austères et grandioses de l’art déco, mélange de friche et de jardins suspendus aux abords de la Seine et accolé au triangle d’or, s’étend d’année en année et se veut être un site de création contemporaine à part entière, audacieux, chimérique et alternatif.

PDT1

PDT2

PDT4

Expo-Chanel-Le-caligramme-d-Apollinaire

PDT5

PDT10

CHANELN5

PDT6

CHANEL5

GABRIELLE

 

Publicités

Beauty Books

bookssophia

L’univers de la beauté est une source d’inspiration inépuisable qui nous transporte d’une époque à l’autre, à travers ses différentes modes.  Je vous invite à découvrir, en parcourant ces ouvrages, des réflexions autour de la beauté, l’histoire de ses coutumes, des tutoriaux et des photographies.

  • Éloge du maquillage, du cosmos aux cosmétiques. Camille Saint Jacques ; éditions Max Milo. Réflexions autour du maquillage, son histoire et ses promesses.
  • Visages, du masque grec à la greffe du visage. Dominique Baqué ; éditions du Regard. Réflexions et analyses anthropologiques sur l’expression et les représentations du visage.
  • Les objets de beauté Les carnets du chineur. Catherine Sauvat ; éditions du Chène. Joli livre illustré qui nous fait découvrir, selon les époques, les différentes formes des cosmétiques et accessoires de beauté. Une mine d’idées pour les collectionneurs.
  • The eyebrow. Robyn Cosio ; éditions Harper Collins. Toute l’histoire du sourcil à travers les siècles, les modes, les stars du cinéma. Et des tutoriaux pour apprendre à sculpter ses sourcils. (en anglais)
  • About face. Scott Barnes ; éditions Apple. Scott Barnes, maquilleur des célébrités, révèle ses techniques de maquillage jour / soir, transformations etc. Tutoriaux de maquillages sur des femmes de tous âges et différentes ethnies. (en anglais)
  • En vogue. Norberto Angeletti et Alberto Oliva ; éditions White Star. Photographies et histoire du magazine de mode et beauté français. Découvrez ou redécouvrez les couvertures et éditoriaux du mythique mensuel Vogue.
  • Tom Ford éditions Assouline. Photographies couleur et noir & blanc qui nous plonge dans l’univers sulfureux et glamour du styliste américain, pionnier de l’image du « porno-chic » de la fin des années 1990. Cet ouvrage regorge d’idées de maquillages et de coiffures.

détailslivres1

détailslivres2